Brochure pratique :
Les droits et la déontologie des journaux lycéens

 

La presse lycéenne se porte bien. Alors que des centaines de titres naissent chaque année dans les lycées, pour souvent mourir à l’approche de l’été, les lycéens continuent à revendiquer pleinement leur liberté d’expression, des droits qu’elle suppose aux devoirs qu’elle entraîne.

Une circulaire du ministère de l’Education nationale fixe depuis 1991 les conditions dans lesquelles les lycéens peuvent réaliser et diffuser leurs propres journaux au sein des établissements scolaires. Tout en rappelant l’obligation de se conformer aux règles déontologiques propres au journalisme, elle garantit une certaine indépendance aux journaux lycéens, qui peuvent être publiés « sans autorisation ni contrôle préalable » du chef d’établissement.

En février 2002, à la demande de l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne, cette circulaire a été modifiée en partie par le ministère de l’Education nationale, pour clarifier les modalités d’exercice du droit de publication des lycéens,  mais aussi leur accorder davantage de liberté d’expression.

Les textes issus de la réforme du lycée, conduite entre 2009 et 2010, confirment encore l’importance du droit de publication reconnu aux lycéens, lequel « participe au développement d'un climat de confiance au sein des lycées ».

Constatant néanmoins que les modalités d’exercice de ce droit restent peu connues et inégalement appliquées, l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne propose dans cette brochure des réponses aux principales questions que se posent les rédactions lycéennes, le texte intégral de la circulaire ainsi qu’une sélection de textes règlementaires de référence. Le lecteur trouvera enfin une présentation des activités et des autres publications de l’Observatoire.

Cette brochure s’adresse à tous les membres de la communauté scolaire et, en premier lieu, aux lycéens. L’Observatoire invite toute personne concernée à la mettre à disposition des élèves dans les lycées. Bien que non directement concernés par l’application de cette circulaire, les établissements privés sous contrat seront néanmoins intéressés par le dispositif qu’elle propose.

La circulaire n’est cependant qu’un outil. La liberté d’expression ne peut se conquérir que le stylo à la main, dans cette pratique à la fois grave et légère, émouvante et joyeuse, réfléchie et impertinente que représente la presse lycéenne.

 

Cliquer ci-contre pour feuilleter la brochure en ligne
ou bien sur l'icône ci-dessous pour la télécharger

pdf